Tante Jeanne et le bétonnage des jardins publics niçois.

Le Ficanas : – Ma tante, ça va ? Tout est calme ?

Tante Jeanne : – Babatchou, tout va mal, propi.

Le Ficanas : – Qu’est-ce qui t’arrive, t’as loupé la pissaladière ?

Tante Jeanne : – Mais non, c’est la nouvelle usine qu’ils construisent dans l’économie-vallée. Une méga usine pour fabriquer du béton aqui d’aïa. Ils vont tout bétonner…

Le Ficanas : – Oui, ils vont bétonner toute la vallée du Var…

Tante Jeanne : – Et quand ils auront fini la vallée, il vont s’attaquer au centre ville.

Le Ficanas : – Le centre ville ? Mais il est déjà bétonné !

Tante Jeanne : – Atchidenté, mais tu ne vois rien le neveu. Où crois-tu que je vais faire pisser le chien ? Il n’aime pas le macadam.

Le Ficanas : – Dans les jardins ?

Tante Jeanne : – Eh oui. Tu le verrais dans les jardins, la bestia elle a une bélugue dans les yeux. Balin balan, elle essaye tous les arbres, tous les réverbères. Il rencontre des copains.

Le Ficanas : – Je ne vois pas le rapport avec le béton.

Tante Jeanne : – L’autre, histoire de nous faire bisquer, il va à tous les coups bétonner les jardins publics. Regarde, à Alsace-Lorraine, il en a déjà détruit une partie pour construire le trou du trambalan. Du coup il va tout bétonner sauf peut-être le magnolia géant pour dire qu’il reste des plantes vertes.

Le Ficanas : – Tu crois ?

Tante Jeanne : – Tu vois à Cessole, au jardin il y a la maison de l’environnement, là où ils calculent comment bétonner la plaine du Var. Mais il y a aussi un potager pédagogique. Pour planter il faut se baisser. Alors ils vont faire des cubes en béton sur un sol dallé pour mettre les plantes à la hauteur des vieux. Ca va faire des cubes à salades…

Le Ficanas : – Tu pousses un peu non ?

Tante Jeanne : – Tu connais le square Kirchner près de l’Arénas, là où on joue aux boules ? Faï tira, on ne peut pas garer une voiture dans le quartier. Alors pour alimenter l’usine on va faire un parking souterrain…

Le Ficanas : – On ne va pas enlever tous les arbres de Nice, les pelouses, les fleurs ?

Tante Jeanne : – Attends niocou, j’ai pas fini ! Tu connais le jardin Normandie-Niemen, boulevard Delphino ? Pendant la guerre il y avait là des abris souterrains, alors ils vont les réhabiliter et installer une dalle en béton dessus. Et le square Durandy devant la bibliothèque, tu as vu il a des palissades partout des silos à on ne sait quoi…

Le Ficanas : – Justement c’est pour le trambalan…

Tante Jeanne : – Ils me fatiguent avec leur trambalan. Tu connais la chanson de Rondelly « Cansoun de la greva dai emplegat dai trambalan » ?

Adiéu lu trambalan,
Lou Limounié che vola ! (bis)
Soun toui laissat en plan,
Lou Limounié che vola, vola,
Soun toui laissat en plan,
Dai condutour, dai vateman !*

 Cagades recueillies par Christian Gallo pour Ressources – © Le Ficanas ®

* Adieu les tramways,
Le Limonier qui vole ! (bis)
Ils sont tous laissés en plan,
Le Limonier qui vole, vole,
Ils sont tous laissés en plan,
Par les conducteurs, par les wattmans !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s